Voulez vous ajouter cet article
à votre panier ?

Ecole & Education

Article

Pourquoi il faut enseigner les échecs aux filles

par | 7 mars 2017
Pourquoi il faut enseigner les échecs aux filles

Les femmes sont-elles moins douées pour les échecs que les hommes ? Ou suffit-il de séparer filles et garçons dans une compétition pour que de telles affirmations puissent sembler justes ?

Il suffit d'un homme perché sur une tribune, affirmant que les femmes sont moins intelligentes que les hommes, et de citer pour preuve que les 100 plus grands champions d'échecs sont des hommes, pour rester bouche bée. Et de se poser la question : en effet, pourquoi tant d'hommes parmi les meilleurs joueurs d'échecs ?

Les échecs peuvent rassembler ou séparer les sexes

Au 18e siècle, en France et en Angleterre, l'amour des échecs faisait fureur dans la bonne société. Dans les premiers cafés, dans les établissements spécialisés, et même dans les appartements, hommes et femmes s'affrontaient pour des pions. C'était même une des rares activités ou les deux sexes pouvaient se rencontrer en dehors des fêtes officielles...

La mode passe, et les tournois d'échecs s'organisent, de plus en plus souvent en excluant les femmes. En France en particulier, il existe un championnat en théorie mixte et un championnat exclusivement féminin. Il n'est donc pas étonnant de trouver plus de femmes dans le championnat féminin que dans le championnat "officiel".

Moins de joueuses donc moins de championnes

Les femmes sont indéniablement peu représentées dans les classements mondiaux ou français des jeux d'échecs, avec moins de 12 % de joueurs classés. Mais il existe des exceptions notables, comme les soeurs Polgar. Ces deux filles d'un psychologue hongrois ont été initiées aux mathématiques et aux sciences dès le plus jeune âge, et se sont prises de passion pour les échecs. Nées à la fin des années 60, elles furent les championnes les plus précoces, plus jeunes que le célèbre Bobby Fischer, et battirent tous les Grands Maîtres de leur époque.

Comme pour les filles dans les filières scientifiques, aux échecs, les filles pensent que ce passe-temps n'est pas fait pour elles, et s'y intéressent donc peu. Et quand elles jouent, elles sont cantonnées dans leur propre championnat, ce qui permet aisément de déduire qu'elles ne pourraient battre les "vrais" champions. Or, comme pour tout sport, les échecs demandent un entraînement précoce et intensif, et des adversaires...

Pour plus d'arguments contre l'apparente faiblesse des filles aux échecs, lire la tribune libre parue sur le site Agoravox.

Illustration : Jeu d'échecs pour enfants de Small Foot Design


Vous avez envie de vous rendre utile, d’apporter votre contribution au soutien des populations démun...
par sivatogo | le 24.09.2017
Enseignants : devenez familles-testeuses ! Testez avec vos enfants la lotion anti-poux et lentes Cinq sur Cinq
Salut à tous Envie d'aider les autres? Envie de mettre son temps au profit des enfants orphelins ...
par avuds | le 29.08.2017
Vous êtes un étudiant en environnement ou en droit de l’environnement,et vous avez toujours projeté ...
par ongsavoir | le 07.07.2017
Vous êtes un étudiant en droit humanitaire ou en droit international et autres ….et vous avez toujou...
par ongsavoir | le 07.07.2017
Tous les messages (761) Créer une nouvelle discussion
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur.    En savoir plus    OK

Restons en contact !

Inscrivez-vous et recevez tous les 15 jours votre NEWSLETTER - NosJuniors.com

Chaque semaine des infos, des bons plans, et des cadeaux.

C'est nouveau : les fiches exercices !

A très vite !

La rédac de NosJuniors.com

Newsletter
OK
OK
INFO DU JOUR
Vous souhaitez enregistrer
cet article dans votre espace
?
Créez vos propres "dossiers" ou sélectionnez
un "dossier" existant.