Voulez vous ajouter cet article
à votre panier ?

Dossier
6-9
10-12

Mettre son enfant en pension : comment bien choisir

par | 16 août 2013
Les enfants et le pensionnant : comment bien choisir ?

Prendre la décision de préférer la pension loin de la maison à l'école du village ne se fait pas facilement. Pour les parents, il s'agit le plus souvent d'un déchirement même si la raison et le bien de l'enfant l'emportent sur l'affectif. Quand et comment choisir, comment accompagner l'enfant ? Dans ce dossier NosJuniors revient avec précision sur le sujet de la pension et des Juniors.

DANS CET ARTICLE :

Choisir l’internat dès l’école primaire : pour quel enfant et dans quel cas ?

par | 16 août 2013 û
Choisir l’internat dès l’école primaire : pour quel enfant et dans quel cas ?

Les demandes affluent dans les écoles primaires qui ont décidé d’ouvrir un internat. Certains parents y voient l’ultime solution pour remettre leurs enfants dans les rails, d’autres la garantie d’un enseignement de qualité entre enfants du même milieu social. Longtemps réservé au collège et surtout au lycée, l’internat fait des émules en primaire. Mais est-ce bon pour les enfants et dans quel cas avoir recours à l’internat en primaire pour les enfants ?

La vie et l’enseignement en internat primaire

L’internat en primaire est une école comme les autres, à cela près que les enfants y sont hébergés et entretiennent avec le personnel d’encadrement et les enseignants une relation bien différente de celle que les Juniors entretiennent avec leurs enseignants hors internat.
Les enseignements dispensés sont les mêmes que dans tout établissement scolaire, et doivent donc rester conformes aux dispositions de l’Education Nationale, que l’internat soit privé ou public.


Les Juniors y vivent en collectivité. Ils apprennent à développer leur vie sociale et leur sens relationnel. Ils respectent une discipline souvent ferme mais qui a une vertu appréciée de tous les élèves : elle s’applique à tous de la même façon. Loin de leurs familles, certains enfants ont du mal à s’habituer à la séparation et suivre le niveau. C’est pourquoi les internats sont souvent pourvus de psychologues et doivent absolument entretenir une relation suivie avec les parents.

Comment savoir si mon enfant va « supporter » d’aller si jeune en internat ?

Comme toujours dans les décisions qui concernent la scolarité des enfants, la prudence et le dialogue s’imposent. Car l’enfant doit adhérer au projet qui le concerne au premier chef. Il en convient d’ailleurs souvent rapidement lorsqu’il sent que la situation familiale y trouverait une issue. Difficulté des parents solo, conflits entre les parents … la plupart des directeurs d’internats le disent : c’est souvent quand la famille est en crise qu’elles se tournent vers l’internat. De là à penser que certains parents se débarrassent ainsi de leurs enfants, il n’y a qu’un pas… qu’il ne faut franchir qu’avec prudence.


Selon les internats, les raisons qui amènent les parents à se séparer si tôt de leurs enfants sont très différentes. Les internats « de luxe » accueillent des enfants dont les activités professionnelles des parents les conduisent à être peu présents mais dont les moyens financiers leur permettent d’assurer un enseignement de grande qualité à leurs enfants : le prix de la sérénité. D’autres au contraire se sacrifient pour offrir un cadre d’apprentissage serein et disposant de tous les moyens nécessaires à leurs enfants. Ces derniers voient cela comme un investissement sur l’avenir d’enfants à bonnes capacités dont le cadre scolaire de base ou les conditions matérielles à la maison ne sont pas au niveau.


Quelle que soit la raison, il faut que l’enfant en soi conscient et ait passé le cap de l’Œdipe. C’est d’ailleurs pourquoi la plupart des internats en primaire proposent un enseignement à partir du CM1.

Des retrouvailles heureuses

Si la séparation est difficile, les retrouvailles doivent en être encore plus heureuses. Sans que cela ne devienne une obligation ou quelque chose d’artificiel, donner un peu de magie aux retrouvailles doit faire partie des petites attentions des parents à l’égard de leurs Juniors encore petits. Prévoir des sorties, des activités en famille qui donnent de beaux souvenirs pour passer la semaine à venir est indispensable.
Maintenir le contact malgré la distance est aussi indispensable. Même à l’heure des mails, les courriers sont toujours un vrai plaisir pour les enfants. Ils aiment aussi les colis attentionnés et les courriers manuscrits et photos. Des lettres sur lesquelles se reposent les enfants en cas de petite baisse de moral.


Vous êtes volontaires ou bénévoles / groupes d’étudiant(e)s / des amis / des équipes de scouts / des...
par sivatogo | le 10.10.2017
"J'adore Dota, mais l'ambiance est très confuse de nos jours. J'ai 21 ans et la dernière année au c...
par silverlombard | le 25.09.2017
Vous avez envie de vous rendre utile, d’apporter votre contribution au soutien des populations démun...
par sivatogo | le 24.09.2017
Vous avez envie de vous rendre utile, d’apporter votre contribution au soutien des populations démun...
par sivatogo | le 24.09.2017
Tous les messages (6036) Créer une nouvelle discussion
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur.    En savoir plus    OK

Restons en contact !

Inscrivez-vous et recevez tous les 15 jours votre NEWSLETTER - NosJuniors.com

Chaque semaine des infos, des bons plans, et des cadeaux.

C'est nouveau : les fiches exercices !

A très vite !

La rédac de NosJuniors.com

Newsletter
OK
OK
INFO DU JOUR
Vous souhaitez enregistrer
cet article dans votre espace
?
Créez vos propres "dossiers" ou sélectionnez
un "dossier" existant.