Voulez vous ajouter cet article
à votre panier ?

Santé & Bien-être

Article
10-12

Comment ne pas gêner sa fille au moment du premier soutien-gorge ?

par | 4 octobre 2010
Comment ne pas gêner sa fille au moment du premier soutien-gorge ?

De nombreuses jeunes filles nous ont posé la question : comment demander un soutien-gorge à ma mère ? D'autres, comment je peux la convaincre que je ne veux pas en porter ? Myriam Ott Rabiet, la psychologue experte de NosJuniors.com, aide les parents à trouver une juste distance pour entamer le dialogue avec leurs filles. 

Quelle est la signification du premier soutien-gorge pour une jeune adolescente ?

La poitrine qui se développe est l’un des premiers signes de la puberté. C’est à ce moment-là qu’apparait l'épineuse question du soutien-gorge. Certaines filles mettent en valeur leur poitrine, testent leur séduction, d’autres font des gros efforts pour la dissimuler au mieux : quelle que soit sa réaction, la fille se préoccupe intensément de ce corps qui se transforme sous ses yeux et qu’elle ne reconnait plus. Les seins qui poussent sont parfois douloureux, ils gênent lors de la pratique d'un sport, et le soutien-gorge est donc aussi un vrai soutien physique. Cependant, lorsqu'elles abordent le sujet, d'autres questionnements sont intimement imbriqués : le rapport au corps, à la séduction, au regard des hommes.

Pourquoi est-ce un sujet difficile à aborder pour la jeune fille ?

Les modifications corporelles de la puberté ont d’importantes répercussions psychologiques. La relation que la fille entretient avec son corps et avec ses parents est bouleversée. Celle-ci peut ressentir à la fois des sentiments de honte de son corps, de fierté et d’imperfection.

L’adolescente a des difficultés à communiquer avec sa mère, car elle imagine qu’avec son corps de femme en devenir, elle la dépossède de ses attributs de féminité, de séduction, de maternité. Elle craint ainsi de perdre son amour. Elle vit aussi une rupture douloureuse avec le monde de l’enfance qui la pousse à des réaménagements dans sa relation avec ses parents. Elle a besoin de rejeter les images parentales pour devenir une personne autonome.

Quel est le rôle des parents ?

Le rôle des parents est important durant cette période de la puberté. Ils ne peuvent plus à présent oublier que le corps de leur fille n’est plus celui d’un enfant. Elle se préoccupe désormais seule de ses soins corporels et des détails intimes de son habillement.

Pour respecter l’intimité et les distances physiques dont l’adolescente a besoin, les parents doivent sans cesse s’adapter dans la relation : il faut respecter son autonomie, certes, mais mettre un frein elle joue les Lolita ! Être ni trop proche, ni trop distant signifie pour la jeune adolescente être ni intrusif, ni indifférent à sa vie.

Qui doit aborder le sujet ?

C’est à la mère d’aborder le sujet avec sa fille, car la pudeur caractéristique de l’adolescence l’empêchera de s’exprimer et de poser la question. Même s’il est difficile d’entrer en communication avec une adolescente qui répond par monosyllabe ou réagit de façon disproportionnée ou encore n’écoute pas et prétend tout savoir aussi, la mère, en tant que femme, est plus à même d’échanger avec sa fille sur le sujet, car elle a vécu avec un corps semblable et les mêmes problèmes.

Comment la mère peut-elle amorcer la discussion ?

Si la mère est gênée et a le sentiment de faire intrusion dans son intimité en abordant ce sujet, elle peut introduire la discussion sans s’adresser directement au cas de sa fille, mais en parlant de façon générale. Elle peut par exemple rappeler qu'il est utile de porter un soutien-gorge pour le confort et le maintien de la poitrine qui se développe.

Pour éviter que la fille interprète les interventions maternelles comme intrusives ou humiliantes, la mère peut lui demander ce qu’elle en pense de la question de manière générale. Cette introduction permettra d’identifier les questionnements sous-jacents comme la normalité, la féminité, les complexes, le regard des autres, etc.

Enfin, il convient de garder à l’esprit que l’adolescent en général a besoin de s’opposer à ses parents et à l’entourage adulte pour quitter l’enfance et s’affirmer comme une personne autonome. Il a aussi besoin d’être rassuré de leur présence et leur encadrement.


J'ai un énorme problème d'alimentation avec ma fille Manon 6 ans qui ne mange rien même des légumes ...
par Similer | le 22.11.2018
L'ONG SAVOIR est une organisation de volontariat de solidarité internationale, à but non lucratif ba...
par ongsavoir | le 06.07.2017
L'ONG SAVOIR est une organisation de volontariat de solidarité internationale, à but non lucratif ba...
par ongsavoir | le 06.07.2017
Vous voulez faire un stage d’étude en Afrique en participant à un projet de développement local dan...
par ongsavoir | le 06.07.2017
Tous les messages (575) Créer une nouvelle discussion
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur.    En savoir plus    OK

Restons en contact !

Inscrivez-vous et recevez tous les 15 jours votre NEWSLETTER - NosJuniors.com

Chaque semaine des infos, des bons plans, et des cadeaux.

C'est nouveau : les fiches exercices !

A très vite !

La rédac de NosJuniors.com

Newsletter
OK
OK
INFO DU JOUR
Vous souhaitez enregistrer
cet article dans votre espace
?
Créez vos propres "dossiers" ou sélectionnez
un "dossier" existant.