Voulez vous ajouter cet article
à votre panier ?

Santé & Bien-être

Article
6-9
10-12

Rester scolarisé quand on souffre de dyscalculie

par | 12 septembre 2013
Rester scolarisé quand on souffre de dyscalculie

Définit par l'INSERM comme un "trouble spécifique du calcul, apparaissant dans les premières années du développement de l’enfant, se traduisant par une incompréhension du dénombrement, des difficultés de mémorisation et d’apprentissage des tables d’addition et de multiplication", la dyscalculie est un trouble de l'apprentissage très handicapant et méconnu. Pourtant, poursuivre une scolarité "normale" est possible.

La dyscalculie est aux maths ce que la dyslexie est à la lecture

6 à 7% des élèves de primaires rencontreraient de sérieux problèmes en arithmétique. Parmi eux, bien-sûr tous ne sont pas affectés de dyscalculiedyscalculieDysfonctionnement, voire trouble d’origine neurologique chez certains sujets, entraînant des difficultés en calcul dont la numératie est insuffisanteLire toute la définition. On classe en général en 3 catégories ces difficultés :

  • difficulté à mémoriser les faits arithmétiques (connaître ses tables) ;
  • difficulté de mise en oeuvre des procédures de calcul (résoudre des soustractions avec retenue ou des problèmes) ;
  • acquisition difficile des compétences spatiales d'alignement des colonnes dans les opérations et d'utilisation de la valeur de position des chiffres.

Il faut distinguer la dyscalculiedyscalculieDysfonctionnement, voire trouble d’origine neurologique chez certains sujets, entraînant des difficultés en calcul dont la numératie est insuffisanteLire toute la définition - qui est un dysfonctionnement biologique - de l'innumérismeinnumérismeDysfonctionnement, voire trouble d’origine neurologique chez certains sujets, entraînant des difficultés en calcul dont la numératie est insuffisanteLire toute la définition, qui est une composante de l'illétrisme.

La reconnaissance relativement récente de la dyscalculiedyscalculieDysfonctionnement, voire trouble d’origine neurologique chez certains sujets, entraînant des difficultés en calcul dont la numératie est insuffisanteLire toute la définition parmi les troubles dystroubles dysDifficulté persistante d'apprentissage de la lecture, en dehors de tout trouble perceptif (déficit d'acuité visuelle, auditive, ou d'affection neurologique), chez un enfant d'intelligence normale, exempt de troubles psychiques, et alors qu'il a été Lire toute la définition a mis fin à des années de considération négatives des "nuls en maths". Pour autant, sa détection reste difficile, de même que la propagation des outils permettant d'y pallier dans l'enseignement auprès des enfants qui en souffrent.

Une meilleure prise en charge des élèves en situation de handicap

Considérée comme un handicap, la dyscalculiedyscalculieDysfonctionnement, voire trouble d’origine neurologique chez certains sujets, entraînant des difficultés en calcul dont la numératie est insuffisanteLire toute la définition comme les autres troubles dystroubles dysDifficulté persistante d'apprentissage de la lecture, en dehors de tout trouble perceptif (déficit d'acuité visuelle, auditive, ou d'affection neurologique), chez un enfant d'intelligence normale, exempt de troubles psychiques, et alors qu'il a été Lire toute la définition peut faire l'objet d'une prise en charge à l'école, en concertation avec l'enseignant. Spécifique aux troubles dystroubles dysDifficulté persistante d'apprentissage de la lecture, en dehors de tout trouble perceptif (déficit d'acuité visuelle, auditive, ou d'affection neurologique), chez un enfant d'intelligence normale, exempt de troubles psychiques, et alors qu'il a été Lire toute la définition, le plan d'accompagnement personnalisé autorise même des aménagements scolaires pour compenser les difficultés.

Les récentes mesures prises dans le cadre de la création de nouveaux postes d'AVS ainsi que la création d'une métier et d'une filière professionnelle autour de l'accompagnement des élèves en situation de handicap apporte un peu d'espoir aux parents et aux enfants.

Aux 8000 personnes recrutées s'ajoutent enfin des mesures en faveur de l'utilisation renforcée du numérique pour accompagner les élèves en situation de handicap.

Spécifiquement adapté à la dyscalculiedyscalculieDysfonctionnement, voire trouble d’origine neurologique chez certains sujets, entraînant des difficultés en calcul dont la numératie est insuffisanteLire toute la définition, l'utilisation de tableaux et de tableurs pour aider à l'acquisition de la compétence mathématiques est particulièrement efficace. Il en va de même de l'utilisation de schémas pour représenter un énoncé. Les nouvelles ressources numériques destinées aux élèves en situation de handicap sont disponibles un site dédié et visent à favoriser une véritable inclusion scolaire des élèves.


Vous êtes un étudiant infirmier ou étudiant en médecine,et vous avez toujours projeté de partir en A...
par ongsavoir | le 23.06.2017
Salut à tous Envie d'aider les autres? Envie de mettre son temps au profit des enfants orphelins ...
par AVUDS | le 20.05.2017
Bonjour chers Volontaires Vous avez envie de partir en Afrique pour une mission humanitaire, Projet...
par avuds | le 19.02.2017
Bonjour, J'attends mon futur bébé prévu pour début juin et je suis à la recherche d'un moyen qui...
par Adeline78 | le 10.02.2017
Tous les messages (569) Créer une nouvelle discussion
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur.    En savoir plus    OK

Restons en contact !

Inscrivez-vous et recevez tous les 15 jours votre NEWSLETTER - NosJuniors.com

Chaque semaine des infos, des bons plans, et des cadeaux.

C'est nouveau : les fiches exercices !

A très vite !

La rédac de NosJuniors.com

Newsletter
OK
OK
INFO DU JOUR
Vous souhaitez enregistrer
cet article dans votre espace
?
Créez vos propres "dossiers" ou sélectionnez
un "dossier" existant.