Voulez vous ajouter cet article
à votre panier ?

Conso & Mode

Brève

La Mauvaise Mère ne charrie pas son chariot de courses

par | 27 juin 2011
La Mauvaise Mère ne charrie pas son chariot de courses

17 chercheurs ont réuni leur savoir dans un livre pour le prouver une fois pour toutes : la mère qui ne fait pas les courses le samedi matin est une Mauvaise Mère !

Il existe des ethnographes des courses ! 17 chercheurs ont plongés dans nos chariots de supermarchés, interrogés les arpenteurs de rayons et publié Les petites histoires extraordinaires des courses ordinaires.

Qu’en ont-ils retenus ? Que, sauf pour les hommes qui confondent cette activité avec un sport ou pour les seniors qui ont besoin d’un espace de socialisation le samedi après-midi, ce sont bien sûr les mères de famille qui s’y collent. A contrecœur à première vue, puisque 94% d’entre elle considèrent cette tâche comme un travail, répétitif et ingrat comme une pile de linge à repasser.

Les chercheurs relèvent cependant aussi que les mères de famille rechignent à déléguer cette tâche, car celui qui remplit le chariot, choisit ! A défaut de voter les lois de la République, les femmes gardent donc la haute main sur le choix de la marque de jus de fruit ou du pourcentage de matière grasse dans le yaourt. Celles qui acceptent de déléguer au père soit repassent derrière lui, soit bénissent l’invention du téléphone portable qui leur permet de piloter l’homme à la manière de la dame dans le GPS.

Et les Mauvaises Mères, elles se reconnaissent à quoi ? A leur absence, pardi. Car les chercheurs sont formels : la mère qui commande sur Internet et se fait livrer est une mauvaise mère ! La Mauvaise Mère-ci fait donc partie de ces rares pionnières de l’Internet qui utilise une souris à la place du chariot, et cela depuis 1998. (NB aux lecteurs de la génération Y : oui, Internet existait déjà, les dinosaures avaient cependant disparu).

Cela ne l’oblige cependant pas à lâcher le pouvoir absolu sur les produits qui auront droit de cité dans le frigo. Car qui a choisi l’enseigne du supermarché en ligne et ne dévoilera les codes d’identification du compte familial que sous la torture ? ELLE, bien sûr !

Les petites histoires extraordinaires des courses ordinaires, sous la direction d’Isabelle Barth et Blandine Antéblian, éditions EMS, 2011, 24,50 €


Bonjour, Je souhaite offrir à mes deux fils qui ont 18 mois d'écart quelquechose qui leur permett...
par melaniedemojouets | le 16.11.2019
Bonjour chers Volontaires Vous avez envie de partir en Afrique pour une mission humanitaire, Projet...
par avuds | le 19.02.2017
> Bonjour, je souhaite organiser le baptême de mon fils prochainement et j'aimerai passer par un d...
par Picka44 | le 22.09.2016
> Bonjour > Mon fils de 8 ans ne sait pas se défendre et est devenu le souffre douleur de ses cama...
par kheira | le 12.12.2014
Tous les messages (635) Créer une nouvelle discussion
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur.    En savoir plus    OK

Restons en contact !

Inscrivez-vous et recevez tous les 15 jours votre NEWSLETTER - NosJuniors.com

Chaque semaine des infos, des bons plans, et des cadeaux.

C'est nouveau : les fiches exercices !

A très vite !

La rédac de NosJuniors.com

Newsletter
OK
OK
INFO DU JOUR
Vous souhaitez enregistrer
cet article dans votre espace
?
Créez vos propres "dossiers" ou sélectionnez
un "dossier" existant.