Voulez vous ajouter cet article
à votre panier ?

Magazine

Article
6-9
10-12

Comment annoncer la mort d'un grand parent à son enfant?

par | 26 janvier 2021
Comment annoncer la mort d'un grand-parent à son enfant ?

Comme tout autre évènement susceptible de survenir dans la vie, la mort doit être connue des enfants. Chacun de vos enfants doivent être capables surmonter cette épreuve, soutenu par ses parents. Il se peut cependant que le décès soit difficile à accepter par l'enfant, notamment si un proche, notamment un des grands-parents, qui vous quitte. Comment s'y prendre faire vivre cette épreuve de la manière la plus douce possible ?

Préparer l'enfant à l'avance

Parler de la mort est essentiel, même en dehors de toute mort attendue d'un proche, pour faire comprendre à l'enfant les circonstances dans lesquelles elle intervient la plupart du temps. Ainsi, vous pouvez commencer par expliquer le cas de la maladie, en expliquant qu'il arrive que des gens meurent avant d'être vieux (ou alors qu'ils sont vieux) des suites de maladies dont la gravité les affaiblit et empêche leur corps de fonctionner correctement sans que la médecine ne puisse les aider. Bien sûr, rassurez votre enfant en lui expliquant que la maladie ne conduit pas fatalement à la mort mais que la médecine permet à bien des gens de se rétablir. Il faut également expliquer la situation en lui rappelant que la mort peut aussi prendre les gens au dépourvu. L'objectif est de lui faire comprendre et accepter la mort comme une étape de la vie, comme une autre, que l'on ne maîtrise pas.

Affronter le décès et expliquer sans fuir

Lorsqu'un grand-parent décède, mentir à votre enfant, même dans le but de le protéger, est à la fois inutile et dangereux. Même si vous pressentez le choc que cela sera pour votre enfant, mieux vaut lui dire la vérité et lui faire comprendre que son grand-père ou sa grand-mère ne reviendra plus sans entretenir de faux-espoirs. N'essayez pas surtout d'alléger la douleur en inventant par exemple qu'il ou elle est parti (e) pour un long voyage. Votre enfant risquerait d'attendre son retour et se sentirait trahi en constatant le mensongemensongeEnoncé délibéré d'un fait contraire à la vérité, ou encore la dissimulation de la vérité (dans ce cas nous parlerons de mensonge par omission).Lire toute la définition. Sachez enfin pour vous rassurer que le fait qu'il vous pose des questions à propos de la mort de l'un de ses grands-parents prouve que votre enfant y a réfléchi et qu'il peut entendre les réponses même s'il ne les comprend pas toutes.

Selon vos croyances religieuses, le recours à la description de " l'après " peut être une approche adoucissante pour la douleur, propice à l'échange et au partage entre parents et enfants qui, tous, souffrent de la perte d'un être cher.

Laisser l'enfant faire son deuil

N'allez pas croire que votre enfant éprouve des sentiments différents des adultes et ne ressent pas la même profondeur d'émotions. Ses émotions s'exprimeront certainement différemment des vôtres, et peuvent même varier dans le temps. Selon les relations qu'il avait avec son grand-père ou sans grand-mère, l'évènement peut même être plus douloureux que vous le pensez.

L'acceptation du décès au sens " prise de conscience du départ définitif " ne veut pas dire que l'enfant a fait son deuil. Acceptez donc qu'il commence par poser beaucoup de questions et demande des explications pour donner du sens à cette situation. Ou bien acceptez son silence et son recueillement. Veillez cependant à continuer à faire vivre le souvenir du disparu. Cela permettra d'ouvrir la discussion et évitera que l'enfant développe un potentiel sentiment de culpabilité, ou ne manifeste à posteriori des troubles tels que les insomnies, cauchemars, irritabilité, ou TOCTOCCompulsion qui pousse à accomplir des actions réprouvées par la volonté consciente. Ce trouble du psychisme se traduit par la production récurrente de pensées et de représentations obsédantes dont on a conscience sans pouvoir y mettre fin.Lire toute la définition. Dans tous les cas, ses parents sont là pour le rassurer, le réconforter et l'épauler.

Illustration : La mort expliquée aux enfants J-J. CHARBONIER, BENOIT FLAMEC, Olivier Chambon (Traduction) - Paru le 22 septembre 2020


> Bonsoir, > > Je connais votre problème pour avoir vécu la même chose. Ma fille a maintenant 7 a...
par Belle1910 | le 09.02.2021
Secourisme en famille : apprenez les gestes qui sauvent
Vous êtes bénévoles, des groupes étudiants, des amis, des équipes de scouts; des associations… Vous ...
par ajdh-togo | le 19.01.2021
Sur quelle carte vitale rattacher les enfants en cas de divorce ?
http://ajdh.org/blog.html rendez-vous utile en tant que citoyen du monde en participant au développ...
par ajdhtogo | le 06.01.2021
CHERS VOLONTAIRES DU MONDE ENTIER, L'avenir du monde dépend de notre volonté à sa construction et l...
par avdd1 | le 13.10.2020
Tous les messages (790) Créer une nouvelle discussion
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur.    En savoir plus    OK

Restons en contact !

Inscrivez-vous et recevez tous les 15 jours votre NEWSLETTER - NosJuniors.com

Chaque semaine des infos, des bons plans, et des cadeaux.

C'est nouveau : les fiches exercices !

A très vite !

La rédac de NosJuniors.com

Newsletter
OK
OK
INFO DU JOUR
Vous souhaitez enregistrer
cet article dans votre espace
?
Créez vos propres "dossiers" ou sélectionnez
un "dossier" existant.