Voulez vous ajouter cet article
à votre panier ?

Ecole & Education

Article
6-9
10-12

Comment expliquer à son enfant qu’il doit aller en pension ?

par | 14 mars 2013
Comment expliquer à son enfant qu’il doit aller en pension

La séparation est sans doute ce que les enfants et les parents redoutent le plus. Le manque est criant, même s’il est parfois nécessaire. C’est souvent le cas lorsque des parents font le choix de la pension pour permettre à leurs enfants de poursuivre leurs études. Une décision souvent difficilement comprise par les enfants qui ne l’ont pas demandé, surtout si elle intervient tôt, à l’école primaire ou au collège.

Internat, établissement de correction ?

« Si tu ne travailles pas bien à l’école, je vais te mettre en pension ! » : une phrase courante qui en dit long sur notre perception de la pension et l’image que nos enfants peuvent dés lors en avoir. Le pensionnat est-il réellement une maison de correction ? Cette image héritée des pensions du début du siècle dernier est pour le moins inadaptée aux pensionnats actuels. Si certains se présentent comme des lieux de discipline, la plupart sont simplement des établissements scolaires dans lesquels se rassemblent des enfants qui vivent trop loin pour s’y rendre chaque jour ou dont la structure familiale ne le permet pas (cas de parents divorcés par exemple). Il est donc important de bien expliquer ce choix à l’enfant et d’être clairs sur vos motivations. Les mots valent toujours mieux que le non-dit.

Choisir le bon pensionnat ensemble

Le choix de pensionnat ne doit pas se faire à la légère et doit participer au dialogue avec l’enfant. En effet, les parents doivent très bien se renseigner sur le fonctionnement du pensionnat, les méthodes d’enseignement pratiquées et la discipline qui y est imposée. Dans l’idéal, l’enfant doit participer à la décision, visiter les lieux, rencontrer les enseignants et si possible les élèves. Si l’occasion se présente, échanger avec les parents d'élèves qui ont déjà fréquenté le pensionnat peut être bénéfique. Rien ne vaut le partage des expériences pour aussi apprendre à gérer ce sentiment de culpabilité qui envahit souvent les parents devant ce choix.

Il faut également noter que l’enseignement privé est fortement représenté dans les pensionnats. Cette question doit être abordée en amont car le coût de la scolarité et de l’hébergement peut être renforcé par celui de l’enseignement.

Consulter la liste des pensionnats

Que faire si votre enfant refuse d’aller en internat ?

Il faut souvent s’attendre à ce que l’enfant s’oppose de prime abord à aller en pensionnat. Faut-il insister ou faire machine arrière ? Cette question taraude les parents bien que la décision ait déjà été très difficile à prendre. C’est justement ce temps de réflexion qui devra être valorisé auprès de l’enfant, dans le nécessaire temps d’échange et parfois de crise et de larme qui suit l’annonce. Si le refus persiste et avant que cela prenne trop d’ampleur à un âge charnière pour l’enfant, il peut être bon d’utiliser les méthodes « contractuelles » de la discipline positive par exemple.

Concrètement, l’enfant et les parents contractent une forme de contrat « donnant – donnant », par lequel chacun prend des engagements en toute bonne foi et confiance.


En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur.    En savoir plus    OK

Restons en contact !

Inscrivez-vous et recevez tous les 15 jours votre NEWSLETTER - NosJuniors.com

Chaque semaine des infos, des bons plans, et des cadeaux.

C'est nouveau : les fiches exercices !

A très vite !

La rédac de NosJuniors.com

Newsletter
OK
OK
INFO DU JOUR
Vous souhaitez enregistrer
cet article dans votre espace
?
Créez vos propres "dossiers" ou sélectionnez
un "dossier" existant.