Voulez vous ajouter cet article
à votre panier ?

Ecole & Education

Article
6-9
10-12

Enfant handicapé : comment se passe sa scolarisation et qui est le contact des parents ?

par | 8 janvier 2013
Enfant handicapé : comment se passe sa scolarisation et qui est le contact des parents ?

Pour les élèves handicapés, différents modes de scolarisation sont possibles au long de la scolarité permettant de s’adapter à l’évolution du handicap ou de l’état de santé de l’enfant. Il est important de tenir compte des évolutions potentielles dès l’adoption du PPS initial et d’informer l’équipe référente suffisamment tôt en tenant compte des conséquences de la maladie et des contraintes du cadre thérapeutique nécessaires aux soins afin d’éviter toute rupture de scolarisation.

Les modes de scolarisation

Selon le handicap et son évolution, plusieurs modes de scolarisation peuvent être mis en œuvre.

1. L’élève peut être scolarisé dans un établissement scolaire de référence (qui a développé une compétence spécifique en la matière) ou un établissement classique. L’équipe de suivi de la scolarisation (ESS) organise dès lors son emploi du temps, en respectant toutefois le volume horaire décidé par la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDPH -seule compétente pour juger) si son handicap l’oblige à un temps partiel.

2. L’élève handicapé peut être scolarisé en alternance dans un établissement scolaire et dans un établissement sanitaire ou médico-social. Dans ce cas, l’organisation de l’emploi du temps peut s’avérer complexe, notamment dans sa mise en œuvre (trajets, transports, etc). La plupart du temps, les équipes pédagogiques et de soin s’entendent pour donner autant que possible la priorité à la scolarisation au sein de l’établissement scolaire de référence, même si cela doit être obtenu de façon progressive.

3. La scolarisation de l’élève peut s’effectuer en dehors de son établissement scolaire de référence, à plein temps au sein d’un établissement médico-social ou sanitaire au sein duquel elle se poursuit. Il est alors nécessaire que l’ESS reste destinataire des relevés de conclusions et, au moins une fois par an, du livret scolaire de l’élève.

4. Enfin, pour les cas les plus graves, l’école à la maison est également possible, à titre partiel, temporaire ou permanent. Cette scolarisation suppose la présence d’un au moins des parents à la maison, et s’effectue sous contrôle de l’inspecteur de circonscription. L’enseignant référant apporte alors son concours au PPS mis en œuvre par la famille.

Les contacts des parents : l’ESS, l’enseignant référent et l’UPI

L’ESS - équipe de suivi de la scolarisation- a pour mission de faciliter la mise en œuvre du PPS et d’en assurer le suivi. Elle exerce une fonction de veille sur le déroulement du parcours scolaires de l’élève handicapé afin de s’assurer qu’il bénéficie des accompagnements particuliers nécessaires. Le parcours, décidé dans le cadre du PPS, doit lui permettre d’apprendre et d’assimiler les mêmes connaissances qu’un enfant valide, c'est-à-dire les contenus d’enseignement prévus par les programmes en vigueur à l’école, au collège ou au lycée.

L’enseignant référent intervient principalement après décision de la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapés (CDAPH). Il veiller à la continuité et à la cohérence du PPS, ainsi qu’à son articulation au travers des actions conduites par les équipes pédagogiques des établissements, celles mises en œuvre par les services sanitaires et médico-sociaux et celles établies par les autres professionnels intervenant auprès de l’élève, quelle que soit la structure dont ils dépendent.

L’enseignant référent peut également être amené à intervenir en cas de première scolarisation. Il intervenant alors avant toute évaluation par l’équipe pluridisciplinaire de la maison départementale des personnes handicapées. Il y tient un rôle d’information, de conseil et d’aide, tant auprès des équipes enseignantes que des parents ou représentants légaux de l’enfant.

L’unité pédagogique d’intégration (UPI) désigne tous les dispositifs collectifs d’intégration mise en place dans les établissements du secondaire (collège et lycée). Ces dispositifs doivent permettre aux jeunes handicapés de poursuivre leur scolarité selon un parcours individualisé répondant aux besoins spécifiques de chacun. Il s’agit d’assurer la continuité de la scolarisation du primaire au secondaire pour les élèves qui sont atteints d’une déficience visuelle, auditive ou motrice.


SALUT, Pour aider les enfants orphelins, de la rue, de femmes ou filles de mariages précoces, ou de...
par ONGAJAH | le 17.11.2019
Ce stage est destiné aux étudiants qui comptent travailler dans le future dans ce domaine et ceux qu...
par selahtogo | le 21.03.2019
Chantier humanitaire & volontariat en Afrique 2019 avec JVSI Bonjour à tous! L’association Jeune...
par jvsitogo | le 16.03.2019
Bonjour à tous, Je me permets de partager cette annonce ici avec tous ceux qui souhaiteraient part...
par hugoliver | le 15.02.2019
Tous les messages (782) Créer une nouvelle discussion
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur.    En savoir plus    OK

Restons en contact !

Inscrivez-vous et recevez tous les 15 jours votre NEWSLETTER - NosJuniors.com

Chaque semaine des infos, des bons plans, et des cadeaux.

C'est nouveau : les fiches exercices !

A très vite !

La rédac de NosJuniors.com

Newsletter
OK
OK
INFO DU JOUR
Vous souhaitez enregistrer
cet article dans votre espace
?
Créez vos propres "dossiers" ou sélectionnez
un "dossier" existant.