Voulez vous ajouter cet article
à votre panier ?

Ecole & Education

Article
6-9
10-12

Le bien-être des élèves, condition de la réussite éducative

par | 28 janvier 2013
Le bien-être des élèves, condition de la réussite éducative

Régulièrement, le Centre d'Analyse Stratégique publie des notes d'analyse, notamment sur les questions de société. Souvent passionnantes, elles arrivent très en amont des réformes, en source d'inspiration. A l'heure où le débat sur la réforme des rythmes scolaires fait rage, la note intitulée "favoriser le bien être des élèves, condition de la réussite éducative" est une bouffée d'air. Espérons qu'elle inspire !

La scolarité n'est pas la seule composante de la réussite scolaire

C'est le champ d'étude du Centre d'Analyse Stratégique qui lui confère tout son intérêt : en la matière, il a observé tout ce qui hors scolarité peut favoriser le changement. Pour cela il s'inspire de ce que d'autres territoires ont entrepris.

Or, la France est un territoire à part dans la comparaison internationale :

  • avec une répartition des écoles assez uniforme sur le territoire, "1 village, 1 école",
  • un fort degré de compétition précoce
  • une attention marquée fortement sur la pédagogie
  • un taux élevé de redoublements

Un territoire dans lequel les enfants pourraient se sentir mieux, même si globalement ils aiment l'école. C'est ce que révèle une enquête réalisée sous l'égide de l'OMS par HSBC en 2010 : si 1/3 des élèves déclarent "aimer beaucoup l'école" et 1/3 l'aimer "un peu", seul 1 élève sur 2 estime avoir de "très bons" à "bons" résultats scolaires, très en-dessous de la moyenne de l'OCDEOCDEL'Organisation de Coopération et de Développement Économique est une organisation internationale d’études économiques, dont les pays membres - des pays développés pour la plupart - ont en commun un système de gouvernement démocratique et une éLire toute la définition, traduisant une perception négative de leur propre réussite par les élèves.

En parallèle, 1/3 des élèves considèrent être traités de façon injuste voire inéquitable, contre 1/10 au Danemark ou aux Etats-Unis. De même, 1/10ème des élève français a déjà été victime de harcèlement scolaire.

Bref : les élèves français aiment leur école mais se dévalorisent et ne voient d'issue que dans la compétition et la performance. Dur.

Promouvoir les bien-être à l'école, vaste chantier

Au-delà de la pédagogie, il s'agit donc d'accompagner une révolution des mentalités. L'objectif ? Des enfants qui vont à l'école avec plaisir en étant confiants dans leur réussite au lieu d'en ressortir sous pression, angoissés et anxieux à l'idée d'échouer. Une ambition qui passe par la prise de conscience des conditions de bien-être scolaire et la lutte contre les violences scolaires.

Cesser de banaliser les micro-violences de tous les jours, relever les cas de violence, prendre conscience du phénomène et reconnaitre que les harceleurs sont souvent eux aussi dans des situations de grande souffrance. L'exemple du programme finlandais KIVa est illustrant : 10 séances de sensibilisation sont assurées annuellement par les enseignants préalablement formés avec débats, projections de vidéos et jeux de rôle tandis que les parents disposent d'un accès e-learning et que l'école dispose d'un dispositif de repérage des actes de violence.

Voeux pieux, sans doute. Mais il est permis d'imaginer que peut-être, demain, ceux pour qui l'enfant qui est derrière l'élève a le plus d'importance se retrouveront pour y réfléchir vraiment.

En attendant, le CAS propose d'attaquer 4 volets créateurs de bien-être, ou tout au moins de mieux-être :

  1. généraliser la formation des personnels scolaires sur la gestion des conflits
  2. mettre en oeuvre des programmes de prévention contre le harcèlementharcèlementEnchaînement de propos et d'agissements hostiles dont la répétition affaiblit psychologiquement la personne qui en est la victime. L'harcélement peut être physique ou moral.Lire toute la définition
  3. revoir le système de notation, en passant de la note sanction à l'évaluation qui encourage le progrès (à noter que certaines mesures préconisées existent, comme le fait de donner à l'avance les questions du contrôle en primaire, mais rencontrent souvent l'opposition des parents...)
  4. systématiser la réalisation de travaux collectifs tout au long du cursus et celle de projets fédérateurs comme des concours

Le cadre de travail n'est pas oublié et fait l'objet d'une recommandation de partage des bonnes pratiques en matière d'aménagement.

Des recommandations auxquelles on ne peut qu'adhérer et qui ont le mérite d'interpeller car elles ne peuvent aboutir qu'à une conclusion : l'Ecole est plus qu'un lieu d'enseignement, c'est la "société" de nos enfants et c'est en dépassant l'approche strictement éducative qu'elle sortira par le haut de ses problèmes.


Ce stage est destiné aux étudiants qui comptent travailler dans le future dans ce domaine et ceux qu...
par selahtogo | le 21.03.2019
Chantier humanitaire & volontariat en Afrique 2019 avec JVSI Bonjour à tous! L’association Jeune...
par jvsitogo | le 16.03.2019
Bonjour à tous, Je me permets de partager cette annonce ici avec tous ceux qui souhaiteraient part...
par hugoliver | le 15.02.2019
Chouette, des fruits partout !
L'ASSOCIATION JVSI-TOGO VOUS INVITE A LES REJOINDRE POUR LES STAGES DANS DIVERS DOMAINES & LES CAMPS...
par jvsitogo | le 13.01.2019
Tous les messages (781) Créer une nouvelle discussion
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur.    En savoir plus    OK

Restons en contact !

Inscrivez-vous et recevez tous les 15 jours votre NEWSLETTER - NosJuniors.com

Chaque semaine des infos, des bons plans, et des cadeaux.

C'est nouveau : les fiches exercices !

A très vite !

La rédac de NosJuniors.com

Newsletter
OK
OK
INFO DU JOUR
Vous souhaitez enregistrer
cet article dans votre espace
?
Créez vos propres "dossiers" ou sélectionnez
un "dossier" existant.