Voulez vous ajouter cet article
à votre panier ?

Ecole & Education

Article
1 votant
6-9
10-12

Un enfant doit-il aller à un enterrement ?

par | 12 septembre 2011
Un enfant doit-il aller à un enterrement ?

Parce que les adultes veulent protéger les enfants, ils souhaitent souvent leur épargner la douleur d'un enterrement. Les psychologues déconseillent cet éloignement qui les éloigne d'un rituel funéraire dont la fonction est importante pour tous les humains.

A l'enfant de décider de sa présence à un enterrement

Un Junior doit-il voir le cercueil de sa grand-mère bien-aimée ou d'un cousin trop tôt disparu ? Doit-il assister, impuissant, aux larmes des adultes ? La tentation de l'éloigner de toute cette tristesse est forte.

Pour Gilles-Marie Valet, pedopsychiatrepedopsychiatreBranche de la psychiatrie consacrée aux enfants, depuis la naissance jusqu'à l'entrée dans l'âge adulte. Il s'agit d'une branche de la médecine spécialisée dans les troubles mentaux.Lire toute la définition, c'est à l'enfant, désormais à l'âge de raison, de choisir : "Entre 6 et 12 ans, il est légitime de lui poser la question directement et de lui laisser le choix d'assister ou non aux rituels funéraires. On prendra soin de la préparer à cette épreuve, en lui expliquant en quoi elle consiste, le sens qu'elle a, comment elle va se dérouler ; on pourra évoquer les raisons de la peine ou des manifestations auxquelles il pourra assister, et lui signaler que certains adultes quand ils sont tristes ou très émotifs peuvent réagir bruyamment…"

Dialoguer pour réintroduire la mort dans le cycle naturel de la vie

Préparer les enfants au deuil, discuter avec eux des obsèques et de la peine, c'est aussi ce que souhaite Le Vœu, opérateur funéraire. L'entreprise a ainsi fait appel à la bande dessinée et à un personnage atypique qui a fait ses débuts dans Spirou pour aborder ce sujet difficile avec des enfants : Pierre Tombal. Ce fossoyeur vit dans un cimetière animé de pensionnaires indiscipliné. Dans un album spécialement édité pour les enfants, les auteurs de la série, Raoul Cauvin, Nicolas Hardy et Marc Hardy, abordent toutes les questions difficiles : pourquoi la vie doit avoir une fin, ce que veut dire "incinération", pourquoi il est normal d'être fâché contre le mort. Un discours difficile mais réussi.

Bibliographie

Pierre Tombal, Papy se disperse, de Marc & Nicolas Hardy et Raoul Cauvin, Editions Le Vœu, bande dessinée, sur www.levoeu-laboutique.fr, au prix de 5 €

L'enfant de 6 à 11 ans, de Gilles-Marie Valet, éditions Larousse, 5,60 €

Je l'achète dans la Boutique !


Missions de volontariat (Printemps, Eté, Automne, Hiver 2020) en Afrique de l’ouest L’association J...
par jvsitogo | le 17.01.2020
SALUT, Pour aider les enfants orphelins, de la rue, de femmes ou filles de mariages précoces, ou de...
par ONGAJAH | le 17.11.2019
Ce stage est destiné aux étudiants qui comptent travailler dans le future dans ce domaine et ceux qu...
par selahtogo | le 21.03.2019
Chantier humanitaire & volontariat en Afrique 2019 avec JVSI Bonjour à tous! L’association Jeune...
par jvsitogo | le 16.03.2019
Tous les messages (783) Créer une nouvelle discussion
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur.    En savoir plus    OK

Restons en contact !

Inscrivez-vous et recevez tous les 15 jours votre NEWSLETTER - NosJuniors.com

Chaque semaine des infos, des bons plans, et des cadeaux.

C'est nouveau : les fiches exercices !

A très vite !

La rédac de NosJuniors.com

Newsletter
OK
OK
INFO DU JOUR
Vous souhaitez enregistrer
cet article dans votre espace
?
Créez vos propres "dossiers" ou sélectionnez
un "dossier" existant.