Voulez vous ajouter cet article
à votre panier ?

Santé & Bien-être

Article
6-9
10-12

 

Vacciner les enfants, oui mais...

par | 19 novembre 2014
Vacciner les enfants, oui mais...

Les vaccins sont-ils tous nécessaires à nos enfants ? Au-delà de la polémique du "pour/contre" sur les vaccins, une vue d'ensemble de l'intérêt de la vaccination et des points de vigilance permet à chacun de se faire un avis.

Selon l'OMS, la vaccination à travers le monde sauve de 2 à 3 millions de vie chaque année. Il est ainsi bon de rappeler que cette découverte médicale a permis d'éradiquer complètement certaines maladies qui étaient handicapantes ou mortelles quelques décennies auparavant.


En France, si 98 % des enfants sont vaccinés contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite... le ROR (rougeole, oreillons, rubéole) dépasse à peine les 90 % de la population, un pourcentage qui ne permet pas d'éradiquer ces 3 maladies.

Vacciner n'est pas un acte banal

Vacciner, ce n'est pas simplement faire une injection. Avant de faire vacciner votre enfant, vous pouvez discuter avec votre médecin des maladies dont il va le protéger, l'intérêt pour la collectivité, la composition du vaccin, les effets indésirables possibles... Prendre le temps d'échanger avec le médecin ou le pharmacien est primordial. Mais hélas, cet acte médical est souvent réalisé trop rapidement, sans explication, laissant le champ libre à toutes les rumeurs et peurs.


C'est souvent le manque d'un discours clair qui peut affoler.


Rappelons que le vaccin est là pour créer un "simulacre" de maladie déclenchant une réaction immunitaire pour éviter la venue de la maladie contre laquelle on se vaccine justement. Et qui dit réaction immunitaire, dit réaction du corps... et chaque corps est différent et imprévisible.

Vacciner, c'est se protéger et protéger les autres

Les nourrissons qui contractent des formes graves de coqueluche ont souvent été contaminés par leurs parents. La vaccination contre la coqueluche des adultes en âge d'avoir des enfants est donc primordiale pour éviter tout risque de forme grave chez un bébé.


De même, la vaccination contre la rubéole est recommandée pour toute femme non vaccinée désirant un enfant, les risques de malformation du fœtus étant importants si la mère la contracte pendant la grossesse.

Vaccins obligatoires ou recommandés

Le haut conseil de la santé publique s'interroge actuellement sur le caractère obligatoire de certains vaccins en France, la majorité de la liste ayant été établie il y a 50 ans. C'est au ministère de la Santé de trancher pour chaque vaccin.

Ainsi, le BCG rendu obligatoire en 1950 est désormais simplement recommandé depuis 2007. Mais d’autres vaccins font leur apparition, comme, depuis 2006, le vaccin contre le papillomavirus recommandé pour les filles de 11 à 13 ans.


Par ailleurs, pour un bébé qui ne voyage pas, la question se pose de la pertinence de vacciner contre la diphtérie ou la polio qui ont complètement disparues de France. Par contre, pour le tétanos, son caractère obligatoire n'est pas remis en cause dans la mesure où il protège contre un bacille qui se développe dans la terre et qui ne peut pas être éradiqué.


Enfin en fonction de vos futures vacances ou séjours à l'étranger, renseignez-vous sur les vaccins obligatoires pour la destination visée : fièvre jaune au Sénégal, rage à Cuba, hépatite B pour un séjour prolongé en Indonésie, etc.
L'ensemble des recommandations vaccinales par pays sont présentées sur le site de l'Institut Pasteur.

Un livre pour mieux comprendre

"Vaccins, le vrai du faux" (Editions Delachaux et Niestlé) est un ouvrage documenté, réalisé par Brigitte Bègue, journaliste spécialisée dans les questions de santé publique. Loin des débats passionnels, elle s'attache à faire le point sur la vaccination en France et à travers le monde, vaccin par vaccin. Elle rappelle que "en bloquant la circulation des virus, les personnes vaccinées protègent aussi celles qui ne le sont pas. Un message que les autorités sanitaires devraient peut-être mieux faire passer".


Sans prendre partie, ce livre propose de réfléchir à la balance bénéfices-risques, à la problématique de la surveillance, à la question des adjuvants et additifs sans oublier les contre-indications, les experts et l'indépendance souhaitée des études scientifiques. Elle accompagne notre réflexion pour mieux comprendre et appréhender notre vaccination et celle de nos proches.


Vaccins : Le vrai du faux, brochet

13.90€ sur Amazon


J'ai un énorme problème d'alimentation avec ma fille Manon 6 ans qui ne mange rien même des légumes ...
par Similer | le 22.11.2018
L'ONG SAVOIR est une organisation de volontariat de solidarité internationale, à but non lucratif ba...
par ongsavoir | le 06.07.2017
L'ONG SAVOIR est une organisation de volontariat de solidarité internationale, à but non lucratif ba...
par ongsavoir | le 06.07.2017
Vous voulez faire un stage d’étude en Afrique en participant à un projet de développement local dan...
par ongsavoir | le 06.07.2017
Tous les messages (575) Créer une nouvelle discussion
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur.    En savoir plus    OK

Restons en contact !

Inscrivez-vous et recevez tous les 15 jours votre NEWSLETTER - NosJuniors.com

Chaque semaine des infos, des bons plans, et des cadeaux.

C'est nouveau : les fiches exercices !

A très vite !

La rédac de NosJuniors.com

Newsletter
OK
OK
INFO DU JOUR
Vous souhaitez enregistrer
cet article dans votre espace
?
Créez vos propres "dossiers" ou sélectionnez
un "dossier" existant.